Gamelle production

Cuisine, Plaisir et Gourmandise

29 septembre 2008

De la différence entre les levures chimiques...

Promis juré craché, je vais tout vous raconter !

Insatisfaite, donc,  du goût de ces sablés selon la levure utilisée, j’ai voulu comprendre le pourquoi de ces différences.

La levure chimique alsacienne. Justement, parlons-en !

C’est quoi, ça sert à quoi ? Quelle est sa composition  ?

C’est une poudre  blanche, qui permet d’aérer, de rendre plus légère, une préparation généralement pâtissière. 
Qui dit levure chimique alsacienne  dit  assemblage de 3 composants  dont les pourcentages sont habituellement les suivantes :
•    un  composant basique pour 25 %
•    un composant acide pour 60%
•    un agent de charge pour 15 %

Le composant basique (ou alcalin) couramment utilisé est  le bicarbonate de soude (NaHCO3). Au contact d’humidité , le dégagement  de gaz carbonique qu’il provoque instantanément  fait gonfler la pâte .

Le composant acide est plus variable : traditionnellement de la crème de tartre (bi-tartrate de potassium) mais aussi du  pyrophosphate disodique. Ou encore, mais plus rarement, d’acide tartrique, d’acide citrique… Son rôle ? accélérer les dégagements de CO2 et augmenter les gonflements en présence de chaleur et neutraliser le goût amer du bicarbonate développé à la cuisson.  Il ajoute aussi moelleux et souplesse aux pâtes qui en contiennent.

L’agent de charge ? soit de l’amidon de maïs, de l’amidon de blé, de la fécule, de la farine de riz…   L’agent de charge agit comme un agent neutralisant. Il permet la conservation du mélange en évitant aux composants de réagir prématurément en présence d’humidité (de l’air par exemple).

Comment  ça fonctionne ?

La levure ainsi composée  a besoin d’humidité et de chaleur pour être active.
Dès qu’elle est en contact avec un liquide, le rôle de l’amidon est neutralisé et le bicarbonate produit un premier dégagement de gaz carbonique généralement faible, qui se poursuit jusqu’à la mise en cuisson.
Sous l’action de la chaleur, ce dégagement s’accentue et entraîne une grande  quantité de « bulles » et un gonflement de la pâte dans les premières minutes.  Ensuite la chaleur solidifie la pâte  et les gaz émis ne sont plus assez fort pour faire « pousser » la pâte. La quantité de « bulles » emprisonnées est significative d’une pâte légère. Sans dégagement de gaz carbonique avant la solidification de la pâte, le résultat sera compact, et ne lèvera pas !

J’en déduis que l’ajout de levure dans une pâte  permet à celle-ci de « lever » sous l’action conjointe de l’humidité et de la chaleur. Ce qui nous permet des biscuits plus aériens, moins compacts… Une jolie trouvaille…. à condition  d’avoir la formule magique du …. dosage : dosage des composants et dosage dans la recette !
Fort de ce constat, j’ai voulu vérifier la qualité des sachets de levure incriminés lors de mon billet précédent.

Alors j’ai entrepris ma quête sur le net  pour collecter quelques recettes de sablés, non pas pour le process mais pour élaborer une grille des diverses proportions d’ingrédients utilisés.

C’est ainsi que j’ai mis en comparaison les recettes de Mercotte, d’Eryn et de sa folle cuisine, de Hilde du blog  Pralinettes, d'Isa  et de ses Plaisirs gourmands, et de  Cess dans Torchons et Serviettes, et de Mély du Chaudron pastel.

J’ai choisi le dénominateur commun le plus facile,  à savoir l’œuf et calculé les pourcentages d’ingrédients  principalement la levure.

Vous trouverez un fichier Excel  reprenant les calculs  de chacune des recettes

Traou10025

à télécharger en cliquant sur la photo ci dessus.

Quel protocole ai-je suivi ?
     Une même recette,
     Des ingrédients identiques :farine d'un même paquet, beurre demi-sel idem, oeufs de même date  lot et provenance, sucre même paquet.
     Seule la marque de levure  diffère, justement pour vérifier si celles-ci ont des effets notoires différents, sinon à quoi ça servirait hein, Dites le moi!.

Les levures utilisées :
Levure A : NATALI : amidon de maïs, bicarbonate de sodium, acide tartrique naturel de vinification
Levure B : GYMA. pyrophosphate acide de sodium, bicarbonate de sodium, amidon de blé.
Levure C : ALSA. pyrophosphate de sodium, bicarbonate de sodium, farine de froment

levure10105

les éléments "secs"

levure10107

les ingrédients "humides"

 

Quelles Quantités? 150 gr de farine, 9o gr de sucre, 3,3gr de levure, 3 oeufs, 105 gr de beurre demi-sel.

Les ingrédients secs sont intimement mélangés à l'aide d'un fouet pour une dispersion homogène de la levure

levure10108  Levure10109  levure10110

Malaxer...             Tamiser et Mélanger...             Incorporer

levure10112  levure10114

Sabler...                   Amalgamer

levure10115           Levure10116Bis

Former...                           Qualibrer

levure10118     levure10119 

Cru                     Cuit

 

levure10120

Résultat

Les palets réalisés avec la levure A  ont  moins  levé que ceux réalisés avec la levure B et C.  Ils sont aussi piqueté de grains bruns qui au goût  sont désagréable, avec un côté salé. Une première fournée a été réalisée avec 30 mn de refroidissement de la pâte avant cuisson, juste le temps de raffermir la pâte. Le lendemain j'ai récidivé. Le constat était identique à la première fournée.

Levure_A_10121

Pas très agréable , ni au visuel, ni au goût: salé sur les points bruns.

Conclusion:

Le dosage du mélange de la levure A( bio) nécessite un grammage supérieur à celui utilisé pour un résultat identique à celui des deux autres en présence.  Ils étaient moins levés. Aucun n'avait un goût de levure prononcé, mais un goût de sel légèrement acide.

Pour les palets de levure B et C peu de différence notoires entre les deux préparations. Goût quasi similaire. Avec un dosage à 2% de levure pour 100 gr de farine on neutralise le goût amer du bicarbonate, mais la dose n'est pas tout à fait suffisante pour un biscuit aussi léger que le  véritable Traou-Mad. On obtient plûtôt un biscuit type "Roudor"...   

Il me reste encore quelques marques de levure bio et autres à tester... Quelle jolie perspective de  biscuits  pour accompagner la tasse de thé !

 

_____________________________

Les Textes et Photos sur  Gamelle Production ne sont pas libres de droits.© 2005-2008 . Si l'un ou l'autre vous intéresse, vous pouvez me contacter par mail.
All writing and photography on Gamelle Production is Copyright © 2005-2008. All rights reserved.


  1 

Badge_BT_H_F

Badge_des_blogs_et_des_coul