Gamelle production

Cuisine, Plaisir et Gourmandise

10 septembre 2007

La RIOJA et ses vignobles, entre Innovation et Tradition

c_page7011

Une grappe de Tempranillo

Habituée aux vignobles de nos provinces françaises, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir des architectures modernes plantées là en plein milieu des vignes comme  la Bodega Baïgorri, à Samaniego (Álava),  où  comme Celle de Marquès de Riscal  à Elciego  ou encore à l'orée  de ce même village, une autre en construction, la Bodega Antion. Où encore cette pionnière, La Bodega Ysios sur la route de Laguardia, et encore le Musée du Vin de la Dinastia Vivanco à Briones.

 

Baigorri6934

Le temple de verre dessiné par Inaki Azpiazu

 Baigorri6935    Baigorri6942    Baigorri6939

vues de la Bodega Baïgorri
(Clic sur Images pour agrandir)

tempranillo7013   Vigne6933

Cep et grappe de Tempranillo face au domaine

Jesùs BAÏGORRI, a fait appel à Inaki Aspiazu en 1997 pour édifier ce  Temple de verre , pionnier en la matière et dédié tout entier au vin avec un mot d'ordre: "La gravedad". Autrement dit le principe de gravité. Selon Jesùs BAÏGORRI, la meilleure manière d'obtenir un vin de qualité est d'éviter l'utilisation de moyens mécaniques qui pourraient endommager le raisin. C'est pourquoi, depuis la vendange, jusqu'à la maturation en barriques, le vin doit suivre un processus du haut vers le bas dans lequel n'intervient aucune machine.

Baigorri7007

Clic pour  mieux visualiser le dénivelé

Ce Temple de  verre  est la face visible de l'iceberg de ce projet de 15 millions d'euros. Six niveaux sur 30 mètres de profondeur abritent les différents phases d'élaboration du vin, jusqu'au vieillissement des 6000 barriques aujourd'hui.la première cuvée de la nouvelle bodega date de 2002 avec 271tonnes de raisins, et est capable de  fabriquer aujourd'hui  1million de litres de vin. Cette capacité cependant n'est pas synonyme de rendement. Les caves Baïgorri s'attachent d'abord à la qualité que cette installation est en mesure d'offrir.

J'ai ramené quelques bouteilles d'un Vin de garage 2005 dont je vous dirai de nouvelles. J'attends le moment propice pour cuisiner un plat de la Rioja digne de son voisinage.

Sur la route de Samaniego  prèsque à l'entrée d' Elciego, une autre bodega  sort  telle une sculpture au milieu des vignes.

BodegaElciego7017

la bodega Antion , encore en chantier

Et puis  la Ciudad del Vino, s'offre enfin à mes regards. Marquès de Riscal est LA Marque qui m'a fait découvrir es vins Espagnol voilà déjà plus de 30 ans. Pensez donc si j'avais hâte de découvrir le terroir et le vignoble. 

RiscalVolutes7024


Ce jour là, le ciel  en fin de journée était chargé , aussi tourmenté que les volutes de titane imaginée par de Franck Gehry. Dressée face à l'Eglise  San Andrès, un vrai choc des cultures (Pas du goût de tous, à en croire les riverains).

Thomas Mayer vous présente la Ciudad del Vino de Marquès de Riscal sous toutes les faces  dans son portfolio. Un régal pour les yeux. Entrez faire un tour, rien que pour le coup d'oeil. Mieux que tous les mots que je pourrais écrire. Et un petit tour dans l'hotel?

 

A Briones, le lendemain, j'ai passé l'après midi au Musée du Vin. La Dinastia VIVANCO a fait réaliser là, non pas un musée à mes yeux mais l'outil idéal pour expliquer le  monde du vin, par une approche à la fois pédagogique, et ludique. Un vrai plaisir. Un parcours sur 4 niveaux pour découvrir un monde passionnant, l'univers du vin dans toute sa diversité: culture de la vigne, magie de la vinification, héritage historique et symbolique qui y est associé depuis des siècles.je suis aujourd'hui encore sous le charme, c'est peu dire. Pas de Photos (appareils interdit à l'entrée) mais que d'émotion.

Une collection incroyable de tire bouchons a retenu l'attention de Fil.  Le parcours est entièrement prévu accessible aux handicapés moteurs et visuels.

A l'extérieur un jardin de Bacchus: jardin rassemblant plus de 200 variétés de vigne, véritable collection, la plus importante du monde.

Le restaurant  dirigé par Maribel Fradès et Jon Zubeldia, n'était pas ouvert ce soir Là, dommage car le "Cochinillo lechal al horno" dont m'avait parlé Josè-Luis et que j'avais lorgné sur la carte en entrant au musée m'aurait ravi les papilles j'en suis sûr. Sa vue panoramique donne juste sur  la Bodega. En passant par la l'oenothèque, je n'ai pas résisté au plaisir de ce livre, et j'ai bien fait: clair et complet, pour tout comprendre sur la dégutation du vin.

CataVinos7061

En Revenant de cette déambulation dans le vignoble, légèrement rompue, je   n'avais que l'embarras du choix pour accompagner le dîner: Haro, est le fief de 17 bodega (oui, oui, vous avez bien lu). Trop de choix!  J'optais pour Un Vina Real de la Bodega CVNE. Cosecha 1996

Vina_real7004

Quelque notes de dégustation ramenées au passage:

Vina Real 1996:De beaux arômes floraux de violette,  quelque notes de champignons sauvages, et en finale, pointe de cèdre,  touche de caramel et prune fraîche, volatile.
Bouche élégante, corps moyen. Une finale tannique et  une acidité suffisante. Un vin  structuré, qui s'ouvre dans le verre et offre le meilleur.


_____________________________

Les Textes et Photos sur  Gamelle Production ne sont pas libres de droits.© 2005-2008 . Si l'un ou l'autre vous intéresse, vous pouvez me contacter par mail.
All writing and photography on Gamelle Production is Copyright © 2005-2008. All rights reserved.

Posté par Gamelle à 06:00 - Voyage, Vigne et Vin - Commentaires [4] - Permalien [#]


Badge_BT_H_F

Badge_des_blogs_et_des_coul